“Nombreuses et grandes furent les difficultés que j’ai dû vaincre et surmonter de la part du supérieur ecclésiastique et de la population pour sortir de la paroisse, mais avec l’aide de Dieu je suis parti” (Aut. 121).

DÉTACHEMMENT POUR LA MISSION

Dans cette courte information de Claret au sujet des difficultés qu’il dû vaincre pour poursuivre son idéal apostolique, apparait une de ses qualités personnelles qui a le plus contribué à sa sanctificationl’art de faire face à tout genre d’obstacles et difficultés. Ça lui supposa courage, constance et autodiscipline. Se trouvant, déjà, à l’âge mûr, lorsqu’il écrivit sa connue «Définition du Missionnaire», Claret fit son autoportrait avec trois motsrien ne l’arrête. Ça l’encourageait en voyant que Jésus, lui aussi, eut une vie pleine de difficultés, refus et persécutions, qu’Il sut assumer très convaincu de sa mission.

Claret connaissait ça les difficultés; nous avons l’impression que chaque fois qu’il se sent, déjà, sûr et a du succès, immédiatement lui est enlevé et il se voit obligé à recommencer. Au moment d’écrire au P. Juan N. Lobo, un ancien collaborateur, lequel, par après entra à la compagnie de Jésus, Claret lui dit avec grande familiarité: «Voici, depuis quelque temps que le Seigneur m’éduque et traite à la manière des jésuites, autrement dit, m’enlevant ce que j’aime le plus et me niant ce que je souhaite le plus» (EC I. p.1375)

Aujourd’hui, l’actuel système de vie nous fait des tentantes propositions de «vie facile»: argent facile et rapide, bonheur light. Il nous ment et nous nous laissons tromper. Mais la vie réelle nous déçoit, parce que chaque jour devient comme une course d’obstacles.

La proposition de Jésus dans son Évangile ne trompe personne. Elle dit qu’à la vie nouvelle du Royaume de Dieu seulement y auront accès ceux que font face aux difficultés sans se rendre. C’est pour ça, que l’Évangile enseigne que dans ce monde nous trouverons des difficultés et nous aurons à souffrir, mais il nous exhorte à avoir du courage, parce que lui, a vaincu le monde. (Jn 16,33).

«Avec toi…Claret», aujourd’hui te demande si tu choisis le mensonge de la vie facile, ou la vérité de la vie du Royaume, proposée par Jésus.