“Marie est la pleine lune pour les pécheurs à qui Elle éclaire dans la nuit du péché, afin qu’ils ne tombent pas en enfer. Elle est aurore pour les récents convertis, car avec son secours s’écartent peu à peu des ténèbres du péché et de leurs occasions, et vont grandissant de vertu en vertu comme la lumière du lever du jour. Marie est le soleil pour les justes auxquels Elle éclaire avec sa spéciale grâce et les rends fervents, par sa très ardente charité.” (Règles des Clercs Laïcs vivant en communauté. Barcelone 1864, p. 3).

PRÉSENCE DE MARIE DANS LA VIE CHRÉTIENNE

Marie, elle sût très bien ce que c’était vivre seulement de la foi, se fiant d’une promesse. Son fils Jésus n’avait pas eu une vie extraordinaire: Il vécut avec elle environ 30 ans, Il ne se maria pas, ni, Il lui donna pas des petits- fils. Après Il abandonna Nazareth et Il s’en alla de village en village annonçant le Royaume de Dieu. Jésus n’avait pas une maison à Lui ni du travail fixe. Marie n’y comprenait rien… Où étaient-elles les promesses de l’Annonciation? Et après, se souvenant des paroles de l’ange, comment expérimenterait- elle le fait de voir son Fils mourir en croix? Quelle souffrance et solitude ressentirait-elle !

En tant que femme croyante, elle confiait, au milieu de l’incertitude et de la souffrance. Elle continuait de dire à Dieu: Qu’il se fasse. Et, en tant que mère, elle gardait dans son cœur chaque fragment de la vie de Jésus, chacune de ses paroles … Et tout irradia lumière avec la Résurrection. Depuis l’Annonciation jusqu’à Pâques la vie de Marie fut don et abandon total à Dieu, avec joyeuse espérance, avec courage et engagement. C’est pour ça qu’elle est appelée pleine lune, aurore, soleil…

Lorsque nous nous sentons perdus, seuls, craintifs, lorsque la peur nous envahit de telle façon qu’elle ne nous laisse voir rien de plus, lorsque l’insécurité et le doute deviennent nos maitres, alors c’est quand la présence de notre Mère nous réconforte.

Marie vient avec sa Lumière afin que nous voyions plus clairement, pour donner de la couleur à notre vie, afin que nous sachions assumer avec sérénité n’importe quelle situation ou problème. Elle s’y entend en espérance, elle possède un cœur de mère et elle s’émeut en nous voyant souffrir, et également elle se réjouit avec nos joies. Elle ne nous demande qu’une chose: Faites ce qu’Il vous dit.

J’accours à Marie aux moments de difficulté? Quelle attitude de Marie m’aide-t-elle à mieux vivre ma propre expérience de foi?