“Jésus-Christ (…) aux ténébreuses inventions du génie de l’erreur a opposé le soleil de la foi catholique. Le très Saint Sacrement qui par antonomase s’appelle mystère de la foi, où se trouve réellement et véritablement Jésus-Christ , vrai lumière qui éclaire tout homme de bonne volonté pour se hisser plus haut que les vaines idées du monde et faire progresser dans la connaissance et dans l’amour du suprême Bien.”

(Lettre ascétique…au président d’un des chœurs de l’Académie de Saint Michel, Barcelone, 1862, p. 26).

VÉRITABLE LUMIÈRE DU MONDE

Chaque matin nous louons, bénissons et nous remercions Dieu pour le soleil que nous illumine jusqu’à la tombée du jour. Dans la vie spirituelle – nous dit Claret avec des mots pleins de simplicité et de transparence – le soleil qui davantage et mieux éclaire c’est l’Eucharistie, où Jésus se trouve comme soleil de la foi catholique, comme lumière véritable qui éclaire tout homme de bonne volonté, et conduit à l’amour véritable, qui ne meurt jamais; celui-ci est le pain vivant qui nous vivifie et nous mène, peu à peu à l’amour véritable, à la plénitude de la vie, à l’union intime avec Dieu et avec ce qui tourne autour de Lui; l’Église, la famille, frères proches et lointains et les plus pauvres et nécessiteux.

Fais un effort pour te remplir de ce pain, qui est source de vie temporelle et éternelle. L’Eucharistie est joie et paix, réjouissance et espérance, est communion avec Dieu et avec les frères. Si ce soleil irradie sur ton cœur, tout sera limpide et pur dans ta vie de tous les jours. Tu ne craindras pas les ténèbres du péché, de l’injustice, du désespoir. Accroche ces paroles de Saint Paul: Si Dieu est avec nous, qui va être contre nous? (Rm. 8,31); qui nous séparera de l’amour du Christ? La tribulation, l’angoisse, la persécution, la faim, la nudité, le danger, l’épée? (Rm. 8, 35); Je suis persuadé que ni la mort ni la vie, ni les anges , ni les principautés, ni les affaires présentes et futures, ni les puissances, ni hauteurs, ni profondeurs, ni aucune autre créature pourra nous séparer de l’amour de Dieu en Christ Jésus , notre Seigneur (Rm. 8, 38-39).

Claret, dans sa foi, son indomptable esprit apostolique et son intrépidité face au mal devient un émule de Paul de Tarse. As-tu dans le vécu et l’expression de la foi un semblant avec eux?