26 Mai

“Je vais m’exercer en ces jaculatoires: Ah mon JésusTout comme l’eau se mêle au vin dans le saint sacrifice de la Messe, ainsi je désire me joindre à Vous et m’offrir en sacrifice à la Tr. Ste. Trinité. Ah, mon JésusQue voulez-vous que je fasse pour votre amourJe ne souhaite autre chose que connaitre votre volonté pour l’accomplir coûte que coûte.”

(Résolutions de l’année 1857, dans AEC p. 682).

ABANDON ABSOLU

On appelle jaculatoires ces formes brèves de prière avec lesquelles, depuis le temps ancien, les croyants ont adressé à Dieu dans les plus diverses circonstances. (suite…)

25 Mai

“Lorsque l’homme est fidèle et correspond avec une grande force de volonté, il peut ,pas mal, beaucoup. Et, s’il est persévérant, sans laisser ni relâcher ce qu’il a commencé, c’est inexplicable ce qu’il fait; toujours, cependant, aidé de la grâce de Dieu. Heureux celui qui est fidèle…qui ne présume pas de soi, mais qu’il met toute la confiance en Dieu, qu’il ne s’attribue rien à soi et tout à Dieu; qu’il ne parle pas de soi ni pour se louer ni pour se mépriser, mais il se tait; qu’il pense que ce qu’il fait, le fait de Dieu, par Dieu et pour Dieu.”

(Notes sur le Concile Vatican I, dans AEC, p. 579).

FIDÉLITÉ QUE SIGNIFIE-T- ELLE

Nous tous nous avons une connaissance expérientielle (suite…)

24 Mai

“Jésus Christ demanda au Père éternel pardon pour ceux qui le crucifiaient. Et il nous enseigna comment nous devons pardonner et aimer nos ennemis” (Reloj de la pasión < Horloge de la passion> dans EE p. 199).

AMPLITUDE DE CŒUR

Ce n’est pas facile pardonner celui qui nous a offensé; la tendance à la vengeance ou la rancœur semble innée. Mais Jésus passa distribuant pardon gratuit et depuis la croix demanda pardon pour ses bourreaux. So cœur était comme ça de large, il vécut sa consigne de pardonner les ennemis (Cf Mt 5,44). L’amour aux ennemis c’était pour Lui le chemin de devenir des fils de Dieu, de “se rassembler” au Père. (suite…)

23 Mai

“Ô combien c’est nécessaire aujourd’hui faire circuler des bons écrits afin de contrarier la multitude d’(écrits) mauvais” (Aut. 708).

VÉHICULES POUR LE BIEN

Un jour mon grand-père m’a trouvé assis devant l’ordinateur. En me voyant si concentré et pendant longtemps, s’approcha pour me dire “J’ai entendu dire que par cet appareil on reçoit et on fait bien du mal”. Tout de suite je lui ai répondu “c’est la nouvelle machine à écrire. De plus à travers ce moyen je peux t’avoir l’information dont tu as besoin”. Le grand-père ne tarda pas à me demander de l’information. Quand je lui ai donné, ses yeux se sont grands ouverts et il me remercia. (suite…)

22 Mai

“Tout mon but, toute mon ardeur, était la fabrication. Que je le dise encore, je ne l’enchérirait pas assez; c’était un délire que j’avais pour la fabrication. Et qui aurait dit que ce goût poussé à l’extrême était le moyen que Dieu s’était prévalu pour m’arracher de l’amour à la fabrication” (Aut. 67).

DIEU ÉCRIT DROIT…

Tu ne connais pas les chemins de Dieu ni les moyens par lesquels t’arrive son amour, son appel. La trame de ta vie tu ne la connais pas d’avance dans toute son ampleur, profondeur, vérité. Ici arrive, pour utiliser une comparaison, comme dans les bons films de suspens… que seulement à la fin est dévoilé ce suspens et la complexité de la trame. (suite…)

21 Mai

“Dès ma petite enfance je me suis senti attiré par la piété et la Religion” ( Aut. 36).

TOUT GRAND VOYAGE COMMENCE PAR UN PREMIER PAS

Existent des termes qui sont tombés un peu en désuétude parmi nous. Pratiquement personne ne les prononce déjà. Notre mentalité, supposément plus adulte, culte, utilitaire, rationaliste, technique, “froide”… elle ne sait pas quoi faire ou comment réagir devant certains mots. Il semble que la piété à quelque chose à avoir avec l’affection, l’émotion, le sentiment. Et il semble que ça serait comme ce penchant-là affectif, avec sentiment, vers une réalité déterminée. (suite…)

20 Mai

“Les anciens hébreux avaient une tradition qui disaitlorsque Dieu eut crée toutes les choses, demanda aux anges que leur semblaient-ils, et tous lui répondirent que tout était très bien. Cependant un parmi les plus sages séraphins, demandant avant la permission, dit; il me manque une voix qu’on entendrait dans tous les quatre angles de la terre , laquelle dirait continuellement: Merci à Dieu, Merci à Dieu…”. 

(Lettre à la V. Antonia París, 24 septembre, 1867, dans EC II., p. 1203).

EST DE BIENSÉANCE

La gratitude constitue une des plus grandes vertus humaines et chrétiennes. (suite…)

19 Mai

“Lorsque vous devez corriger quelqu’un, vous vos vaudrez de la douceur, que pour ça est très efficace. La douceur est la grande servante de la charité et sa compagne inséparable. La répréhension, étant donné sa nature, est amère mais, confit avec douceur et cuite avec le feu de la charité, elle est cordiale, aimable et délicieuse” (Lettre Ascétique que…écrivit au président d’in de chœurs de l’Académie Saint Michel. Barcelone 1862, p.10).

CORRIGER AVEC DOUCEUR

Parler est normalement un moyen d’exprimer ce que nous portons en dedans. Lorsque nous parlons nous nous ouvrons et nous nous donnons. Chaque mot a un effet chez l’auditeur. (suite…)

18 Mai

“Tout comme Jésus Christ s’est valu des mêmes moyens pour nous faire le bien que Satan employa pour faire le mal, Il a institué l’auguste sacrement sous les espèces de comestibles et Il nous dit en vérité: Mangez, et vous serez comme des dieux. Vous serez comme moi, que je suis Dieu et homme.” (Lettre Ascétique…au président d’un des chœurs de l’Académie de Saint Michel. Barcelone 1862, pp. 29 -30).

NOURRITURE QUI DIVINISE

Avec une certaine flexibilité dans la lecture et interprétation de la Parole de Dieu, le P. Claret met sur les lèvres de Jésus, cette belle expression“Mangez, et vous serez comme des dieux. Vous serez comme moi, que je suis Dieu et homme”. (suite…)

17 Mai

“Le Seigneur (…) est le chemin avec le bon exemple qu’Il nous a donné et nous donne continuellement, en allant devant nous avec la pratique des vertus , en faisant et enseignant; et nous, si vraiment nous sommes des chrétiens, nous ne pouvons pas faire moins que le suivre et l’imiter.Lui est la vérité, elle-même, et il nous l’enseigne dans son saint Évangile, En fin, Il est vie qui nous fait vivre dans la vie de la grâce si nous observons sa doctrine, parce que ses paroles qu’Il a dites sont pour nous esprit et vie; et de plus, si nous recevons les saints sacrements, particulièrement l’eucharistie, où se trouve le pain de vie.” 

(Lettre ascétique… au président d’un des chœurs de l’Académie Saint Michel. Barcelone 1862, p.21).

CHEMIN VÉRITÉ ET VIE (suite…)