Dans cet espace tu trouveras le témoignage de personnes vivant la spiritualité missionnaire de saint Antoine Marie Claret. Elles, elles nous partagent comment elles ont rencontré chez Claret un compagnon de route pour vivre leur spiritualité en tant que disciples de Jésus-Christ missionnaire. Le premier témoignage correspond à un missionnaire clarétain d’Amérique Latine, mais, peu à peu nous allons faire en sorte que puissent apparaitre les écrits des différentes personnes de tous les coins du monde. Que cet espace fraternel nous aide, nous tous, à vivre avec passion renouvelée notre propre chemin spirituel. Si tu veux partager ta propre expérience n’hésite pas à nous l’envoyer.


Le Père Claret missionnaire

Le P. Claret  a été  un référent depuis mon enfance avec les miens, nous avions l’habitude de nous rendre à l’église de la «Mercè» (Mercie) où l’on vénérait son tombeau,  lors de la fête de la «Mare de Déu del Bon Succès» (Notre Dame du Bon Succès) à la messe de 11h.00 , lorsqu’il y avait l’un ou l’autre familier ou connu défunt et certains  après-midis (suite…)

Le Père Claret, missionnaire

Le P. Claret a été un référent depuis mon enfance avec ceux de la maison. Nous avions l’habitude de nous rendre à l’église de la «Mercè» où était vénéré son tombeau, lors de la fête de la Mare  de Déu del Bon Succès; à la messe de 11h.00 lorsqu’il y avait un quelconque familier ou une de nos connaissances, défunt; et  certains  après-midis de dimanche aux actes qu’on y célébrait, également, pour la fête du Cœur de Marie et la journée du P. Claret. (suite…)

Claret dans ma vie…

Juan José Chaparro, cmf.

Tout d’abord je dois dire qu’a différence et avec une grande distance de Claret, semblerait que je ne trouve du temps pour écrire  ce qui m’ont suggéré mes frères Clarétains, après mon séjour  à Vic l’an dernier, où je fus tellement bien reçu , comme, aussi ils l’ont fait  les frères de Barcelone.

L’an  dernier je me rendis à ces lieux si significatifs pour la famille clarétaine, (suite…)

Mon CHEMINEMENT avec claret

Severiano Blanco, cmf.

ORIGINES LOINTAINS

Alors que j’avais, environ, l’âge de trois ans, inconsciemment je jouais avec un objet semblable  aux fameuses «chapas» (capsules)  de bouchons de bouteilles de limonade, mais elles devaient être en verre. Ma grand –mère  Irene, faisant une exception avec moi, me le  permettait  malgré qu’à l’intérieur il y avait quelque chose très appréciée  d’elle, «la relique du P. Gil». (suite…)

Mon expérience

Marcel·lí Fonts, cmf.

Quels aspects de Claret constituent pour moi un défi et un stimulus en tant que missionnaire clarétain au Japon?

Je  m’appelle Marcel-li Fonts. Je fus formé à la Province de Catalogne. Je fus ordonné prêtre, le 8 août, 1971. En 1973 je fus envoyé au Japon. Au cours des 45 années de mon service missionnaire au Japon j’ai exercé différents ministères et responsabilités, mais, surtout, j’ai dédié, bien des années, à la formation de nos séminaristes, collaborant, également, chez différents centre de formation  en Asie. (suite…)