Dans cet espace tu trouveras le témoignage de personnes vivant la spiritualité missionnaire de saint Antoine Marie Claret. Elles, elles nous partagent comment elles ont rencontré chez Claret un compagnon de route pour vivre leur spiritualité en tant que disciples de Jésus-Christ missionnaire. Le premier témoignage correspond à un missionnaire clarétain d’Amérique Latine, mais, peu à peu nous allons faire en sorte que puissent apparaitre les écrits des différentes personnes de tous les coins du monde. Que cet espace fraternel nous aide, nous tous, à vivre avec passion renouvelée notre propre chemin spirituel. Si tu veux partager ta propre expérience n’hésite pas à nous l’envoyer.


Fêtant les 90 ans d’un Clarétain

Pere Casaldàliga, cmf.

Le Clarétain Pere Casaldàliga i Pla, est né le 16 Février, 1928 à Balsereny (Province de Barcelone, Espagne). Il a fait sa Profession  Religieuse en tant que Clarétain le 8 Septembre, 1945. Il a été ordonné Prêtre le 31 Mai, 1952.

Après la célébration du Chapitre Général des Clarétains en 1967, auquel il a participé, il s’est offert pour aller, (suite…)

Anton Mª Vilarrubias Codina, CMF.

A. Mª Vilarrubias, cmf.

Je suis né le 26 septembre, 1939 à Igualada, localité de la Province de Barcelone. Les parents vivaient la foi chrétienne traditionnelle avec conviction et exemplarité. Nous sommes cinq frères, je suis le troisième. Le deuxième enfant de la famille est le P. Josep Vilarrubias cmf., de la Communauté clarétaine  de Lérida, province  clarétaine de Catalogne.

Notre père  avait un cousin, qui était missionnaire clarétain, le P. Salvador Vilarrubias cmf. Pendant la guerre civile espagnole, de 1936-39, il put fuir au Chili où il exerça comme prédicateur populaire. (suite…)

Claret: le feu produit feu

Pilar Pérez, fc.

Petite autobiographie:

Je m’appelle Pilar Pérez Bernal, même si tous les miens  m’appellent Pily.

Je suis né à Madrid il y a de ça 44 ans. Ayant 18ans J’ai étudié  au collège que les Conceptionistes  Missionnaires de l’Enseignement possèdent `à la rue Princesa. J’ai fait mon entrée au noviciat de cette congrégation. J’ai été religieuse Conceptioniste  pendant dix années et tout au long de ce temps j’ai vécu trois ans à Marcilla (Navarre) où se trouvait le noviciat, (suite…)

Claret: passion, créativité et stratégie

Màxim Muñoz, cmf.

Je suis né au sud-ouest d’Espagne (Estrémadure) et à 7 ans j’ai émigré avec ma famille vers le nord-est (Catalogne). À mes dix ans, mes parents m’ont mis au petit séminaire que les Clarétains nous avions à Sant Boi del Llobregat (à 25 Kms. de Barcelone). Sans doute ils me l’on consulté, me je ne m’en souviens pas. Il leur fut suggéré par le curé clarétain, P. Carles Masó, marquant mes premiers pas en tant que séminariste à cause de sa simplicité, cohérence personnelle, profondeur spirituelle et grand esprit de service à tellement de familles émigrées ayant des graves problèmes de travail, habitation, éducation, adaptation au nouveau contexte. (suite…)

Mon expérience de Claret

S. G. Agualada., cmf.

La première fois que j’entendis  parler de Saint Antoine Marie Claret et des clarétains fut en 1985 lorsque je me trouvais en quatrième année de mon école secondaire à l’Athénée de Naga, une école dirigée par les jésuites. J’avais à peine 16 ans, à ce moment-là. Ce fut quelques semaines  avant septembre  lorsque tout l’ensemble d’étudiants majeurs se préparait pour une compétition de défilé civique-militaire faisant partie  de la célébration, à la ville de Naga, de presque un mois entier de la Fête de Nuestra Señora de Peñafrancia, la Patronne de la région de Bicol, aux Philippines. (suite…)